Archives par mot-clé : transparence des Gaec

Transparence des GAEC, Jeunes Agriculteurs a eu raison d’y croire !

logo JA Nat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE JEUNES AGRICULTEURS

St-Jean d’Illac, le 7 septembre 2014

C’est le premier ministre qui l’a annoncé. Lors de sa visite aux Terres de Jim aujourd’hui, Manuel Valls a confirmé l’accord avec la Commission Européenne pour une évolution possible et facilitée en GAEC de toutes les formes sociétaires, afin de pouvoir bénéficier de la transparence dans l‘application de la Politique Agricole Commune.

Les leviers disponibles dans la PAC pour valoriser les actifs n’étaient pas nombreux. La majoration des premiers hectares dans la cadre des aides du premier pilier de la PAC n’avait de sens que si elle s’accompagnait d’une transparence pour tous les agriculteurs en société. Avec la reconnaissance des GAEC au niveau européen et maintenant la confirmation que toutes les sociétés pourront faire le choix de cette forme juridique, c’est bien chose possible.

Jeunes Agriculteurs a porté ce combat depuis des mois, sans cesser d’y croire. Une démonstration que la détermination syndicale peut porter ses fruits et que les solutions se trouvent parfois à force de persévérance.

Ce résultat doit nous nous donner confiance pour les combats qui suivent. Car l’histoire de la reconnaissance des actifs ne s’arrête pas là. Cette reconnaissance n’a pas un objectif identitaire, elle doit avant tout servir au ciblage des politiques publiques. Le sommet international des jeunes agriculteurs à Bordeaux jeudi dernier, intitulé « Faire de l’agriculture familiale une solution pour l’avenir », a d’ailleurs montré que cette préoccupation n’était pas franco-française mais très largement partagée par les jeunes agriculteurs de tous les continents.

Si c’est bien à une agriculture professionnelle d’hommes et de femmes qu’on fait confiance pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, alors la reconnaissance des « vrais » agriculteurs, par des critères, est un passage difficile mais obligé. C’est l’enjeu en France dans les mois qui viennent de la déclinaison de la loi d’avenir et du registre renouvelé.