Archives par mot-clé : transmission

Mieux transmettre les exploitations pour renouveler les générations d’agriculteurs

Du 30 janvier au 1er février, 140 responsables du syndicat Jeunes Agriculteurs se sont réunis à Sète (Hérault) pour réfléchir aux solutions favorisant la transmission des exploitations agricoles : anticiper les projets et accompagner les cédants, au même titre que pour les installations, sont des clés pour assurer le renouvellement des générations d’agriculteurs.

Dans un contexte où seuls deux départs à la retraite sur trois sont compensés par des installations, où le nombre d’exploitations a été divisé par deux en 20 ans au profit de l’agrandissement (la superficie moyenne a augmenté de 8% entre 2010 et 2013), la transmission est un enjeu fondamental pour assurer le renouvellement des générations d’agriculteurs.

Parmi les principaux freins relevés chez les jeunes : les difficultés d’accès aux capitaux et au foncier, ainsi que le manque de disponibilité financière pour faire face aux aléas. Si les freins économiques existent chez les cédants, la dimension affective peut parfois primer : certains peuvent être peu enclins à voir leur exploitation évoluer vers de nouvelles pratiques ou de nouvelles activités et préférer céder leur exploitation au profit d’un projet agrandissement.

L’anticipation permettrait de lever ces freins : dès son installation, le porteur de projet doit être préparé à passer à son tour le flambeau. Du point de vue des cédants, c’est l’accompagnement qui est déterminant, en plus d’incitations fiscales à mettre en place. Préparer l’avenir doit être un choix encouragé et soutenu par l’Etat et l’ensemble des acteurs des territoires (collectivités, chambres d’agricultures, coopératives, Safer, etc.), de façon coordonnée.

Pour Jérémy Decerle, Président de Jeunes Agriculteurs, « La transmission doit être accompagnée au même titre que l’installation, avec des dispositifs d’accompagnement humain et financier. Encore trop peu d’outils existent aujourd’hui pour inciter les cédants à laisser la place aux jeunes plutôt qu’à l’agrandissement. Encourager la transmission à des jeunes, c’est aussi préserver notre modèle d’agriculture familial. »

Faciliter le passage de relai de génération en génération assurera l’avenir de nos assiettes et des territoires ruraux !