Archives par mot-clé : test ESB

Levée des tests de dépistage de l’ESB en France

Le dépistage de l’ESB avait été rendu obligatoire en 2001, en pleine épidémie. Ce dépistage était resté en partie en vigueur, en fonction de l’âge des bovins, contraignant à retenir les carcasses 24 heures après abattage, le temps d’obtenir les résultats des analyses. L’obligation de pratiquer ces tests en abattoir avait été arrêtée dans de nombreux pays européens mais les tests étaient maintenus en France par principe de précaution maximale pour les bovins âgés de plus de 72 mois.

Ces tests représentaient de véritables freins à l’exportation et à la compétitivité de la France dans le marché de la viande bovine. Ainsi, au Sommet de l’élevage à Cournon la semaine dernière, le Ministre de l’Agriculture a annoncé la levée de ces tests et l’arrêté est paru hier, 8 octobre 2014, au Journal Officiel (cf. pièce jointe). A compter du 1er janvier 2015, seuls les animaux présentés à l’abattoir et nés avant le 1er janvier 2002 seront soumis au test de dépistage ESB. Le dispositif de dépistage pour les bovins à risques (réalisé sur les bovins âgé de plus de 48 mois, morts ou euthanasiés pour cause de maladie ou d’accident) demeure inchangé.

Pour information, en 2013, 724 189 bovins de 72 à 144 mois ont été abattus et, à ce jour, 208 000 bovins allaitants (en quasi-totalité des femelles), présents dans les cheptels, sont nés avant le 1er janvier 2002. Le nombre de bovins de race laitière nés avant le cette même date est de 22 000.

La prochaine étape sera l’obtention par la France du statut « à risque négligeable » au regard de l’ESB. Nous souhaitons que cette nouvelle étape soit également assortie d’un allègement des dispositifs de précaution adoptés à l’occasion de la seconde crise de l’ESB. La France présente aujourd’hui un risque maîtrisé à l’égard de l’ESB. Pour information, vous trouverez, ci-dessous, une carte et la liste des pays membres de l’OIE et leur classification au regard de l’ESB.

carte risque ESB

tableau pays risque ESB