Archives par mot-clé : Congrès JA 2017

De l’audace et de l’ambition pour la gestion des risques en agriculture

Après plus de sept heures de débat, le réseau Jeunes Agriculteurs a adopté à l’unanimité son rapport d’orientation Anticipons aujourd’hui pour gérer les risques demain. Un large panel d’outils à mettre en place au niveau national et européen, grâce à son fer de lance : le groupement pour une assurance mutualiste agricole (GAMA)

Rééquilibrer les forces entre agriculteurs et assurances : une première volonté de Jeunes Agriculteurs. Ce sera le rôle du GAMA, un outil indépendant géré par les agriculteurs afin de négocier en commun des outils de gestion des risques avec l’Etat et les assureurs.

Les outils assuranciels proposés dans le rapport d’orientation se déclinent à l’échelle de l’exploitation, de la France et de l’Europe. Jeunes Agriculteurs souhaite rendre obligatoire un plan de gestion des risques pour les jeunes agriculteurs, dans le cadre de leur formation, pour améliorer la résilience des fermes, ainsi que pour tous les agriculteurs ayant un projet de développement sur l’exploitation. A l’échelle nationale, il est indispensable de mettre en place un compte épargne gestion des risques. Enfin, un nouveau système de gestion des volumes et de prix à l’échelle européenne doit voir jour. Une organisation des filières au niveau de l’UE est nécessaire pour définir un prix d’équilibre et un prix rémunérateur pour les agriculteurs.

Les prochaines négociations de la PAC 2020 seront pour Jeunes Agriculteurs un rendez-vous crucial pour faire avancer les propositions adoptées en congrès national. « Nous sommes un syndicat de construction et nous serons force de proposition pour une politique agricole et alimentaire européenne forte capable de fournir à tous ses concitoyens des denrées saines et en quantité suffisante » conclut Jérémy Decerle, président Jeunes Agriculteurs.

Anticiper est indispensable en agriculture, plus que dans tout autre métier. Mais dans ce secteur là l’exercice est encore plus difficile. Ces outils doivent être créés pour améliorer la couverture pour les chefs d’exploitation.